Histoire du Port du Croisic

Histoire du Port du Croisic

separateur

Le port du Croisic a la particularité d’être composé d’une succession de petits bassins ou « chambres » parfaitement bien protégés du clapot par des îlots, les « jonchères », élevés au cours des siècles par l’amoncellement des pierres servant de lest aux bateaux venus charger le sel extrait dans les marais salants de Guérande. Ils s’étendent sur la rive sud de l’ancien bras de mer qui séparait du continent l’îlot rocheux de Batz-sur-Mer, et que la plage de sable de La Baule-Escoublac a comblé du côté Est.

Le Croisic est situé sur la rive Sud d’un bras de mer naturellement comblé dit le Grand Trait. On y trouve  des mouillages à Port-Charly, près de la jetée du Tréhic,- des mouillages dans le Pool, près de la pointe de Pen Bron,- un bassin nommé la chambre des vases. La grande Chambre, Ce grand bassin permet aux bateaux de trouver un abri exceptionnel. Ce nom de chambre est l’endroit rêvé pour se reposer. Le port offre trois chambres à sec (port à échouage).

Ces espaces ont été pris sur la mer, créées par l’homme et notamment par les petits caboteurs qui déchargeaient leur lest (terre, cailloux). La petite jonchère est la dernière non accessible exceptée par les goélands qui viennent nicher, sa cale arrondie construite au XVIIIe siècle, pratiquement unique en France. Le quai du port Ciguet ce quai est réservé aux bateaux de pêche. Tout le long du port du Croisic (2 km), cinq quais se succèdent avec chacun leur nom. La particularité du port du Croisic est que ses quais sont au cœur de la ville. C’est une promenade vivante.
Le chenal c’est le chemin obligatoire des bateaux pour rentrer au port. Le chenal du Croisic est très long (+ 1 mille) et sinueux. Pour faciliter l’accès au port, les capitaines se servent des feux d’alignement ou des balisages qui délimitent le chenal.  Les cales servaient aux marins pour embarquer et débarquer leur produit de pêche et leur matériel, surtout à marée basse. Les pontons sont des constructions récentes pour faciliter les amarrages et l’accessibilité aux bateaux. A marée basse, les quais sont à six mètres de hauteur.
Les courants étant violents dans la passe d’entrée, 4 nœuds en vives eaux lorsque la petite mer intérieure que forme le Grand Trait se vide, il est préférable de se présenter avec le flot, le moment le plus favorable se situant une demi-heure après la pleine mer.

Le Port de Plaisance c'est une capacité de 454 contrats, dont 292 sur pontons, 99 sur mouillages et, 63 à quais, un ponton visiteurs devant la capitainerie. Les visiteurs sont accueillis à leur arrivée dans le chenal. Pour obtenir un emplacement d’amarrage, vous devez vous adresser au bureau de la capitainerie.